Construire une cabane en bois dans un arbre

0

cabane en bois, construire une cabane en bois, cabane en bois dans un arbre

Enfant, vous rêviez d’escalader le grand hêtre du jardin de votre grand-mère ? D’y construire la cabane qui abriterait vos échappées imaginaires ? De vous évader dans votre petit monde suspendu ?
Réjouissez vous, vous allez désormais pouvoir construire une cabane comme vous en rêviez enfant ! Suivez le guide.

Tout d’abord, se renseigner en mairie et si besoin, auprès de votre syndic, afin de savoir ce qui est accepté en terme de construction et ce qui ne l’est pas.

Quel arbre choisir ?
Une fois que vous avez le feu vert des autorités, choisissez votre arbre. Il doit être assez solide pour supporter votre cabane et ses futurs occupants et avoir une forme propice. Oubliez donc les peupliers, noyers et autres trembles. Optez plutôt pour un robuste hêtre, chêne, mélèze, platane, châtaignier ou encore épicéa.

Construire une cabane

Fixer la structure
Pour fabriquer une cabane solidement arrimée, repérez les branches les plus larges de votre arbre. Vous pouvez aussi ajouter des poteaux, afin de mieux répartir le poids. N’oubliez jamais que l’arbre va continuer à grandir et à s’étoffer, il ne faut donc pas étouffer les branches ni le tronc dans votre construction. Veillez aussi à ne pas l’empêcher de se balancer au rythme du vent !

Le plancher et les murs
Utilisez des solives et des chevrons, placés perpendiculairement et espacés d’une quarantaine de centimètres pour monter la structure de votre plancher. Une fois qu’il est posé, passez aux murs : oubliez le mètre à bulle pour obtenir des murs bien droits, l’effet du vent va vous jouer des tours ! L’équerre fait donc son retour.

Le toit
Le plus simple consiste à recouvrir votre cabane d’un toit plat en planches, que vous recouvrirez ensuite d’un enduit étanche. Sans oublier vos protections (gants et masque).

Et voilà ! Faire une cabane en bois n’est donc pas si compliqué. A vous les rêves d’enfance dans le creux d’un tronc d’arbre !

Partager.

Laisser un commentaire